Noix de coco

Carte d’identité

Nom botanique : Cocos nucifera
Nom malgache : Voanio
Partie de la plante extraite : Noix de Coco
Procédé d’obtention : Coques de Noix de Coco finement broyées en particules lisses et rondes
Famille botanique : Arecaceae

Son histoire

Le cocotier est l’un des plus vieux arbres du monde. C’est aussi l’arbre tropical par excellence. Carte postale typique des rivages tropicaux, on trouve des cocotiers sur toute la côte de Madagascar, parsemés ou en forêt (les cocoteraies). Le tronc ne porte aucune branche, et toutes les feuilles sont groupées au sommet à près de 20m du sol ! C’est là qu’on y trouve son fruit, une sorte d’écorce qui contient la fameuse Noix de Coco. Noix de Coco renfermant elle-même l’albumen (aussi appelée pulpe ou amande, c’est la partie blanche épaisse) et l’eau de Coco.

Il existe une expression courante malgache qui dit :

On peut utiliser toutes les parties de cette « grande herbe » ou « arbre aux cent usages », comme on l’appelle : ses racines, son tronc, ses feuilles, ses fruits… C’est à cela qu’on lui doit sa réputation d’Arbre de Vie !

Ses vertus ancestrales

Le bois du cocotier se retrouve utilisé en matériau de construction ou comme combustible. Les feuilles séchées peuvent, quant à elles, servir de toit. Et l’écorce de la Noix est utilisée entre autres par l’artisanat. Les fibres de la coque et de l’écorce sont utilisées pour du tissage, du rembourrage… et tant d’autres usages indénombrables !

L’enveloppe de la Coco verte écrasée, humidifiée et pressée est un puissant anti-hémorragique, anti-infectieux et anti-diarrhéique. De la tige, une sève très sucrée se transforme en sirop une fois cuite, voire en vin de palme si on la laisse fermenter. Enfin la coque et les racines, selon les préparations, présentent de nombreuses vertus pour calmer les troubles du système digestif.

De son côté, le lait de Coco, issu de l’eau de Coco, est très présent en arôme. Il peut être aussi utilisé en sauce dans les plats traditionnels malgaches à base de viandes ou de poissons, et même en pâtisserie.

Les matières protéiques de la Coco et son lait favorisent la lactation des jeunes mamans malgaches. L’eau de Coco, quant à elle, est désaltérante et souvent utilisée dans les biberons des bébés malgaches.

L’huile de Coco est issue de la pression de l’albumen non séchée. Mais surtout, en cosmétique, elle a un pouvoir hydratant redoutable grâce à sa forte teneur en acide phénolique et en acides gras, en vitamine E et K.

Antioxydante, anti-inflammatoire, adoucissante, lissante, nourrissante, émolliente, réparatrice, rafraîchissante mais surtout hydratante et protectrice : on ne compte plus ses qualités. C’est le secret de beauté des femmes de Madagascar !

L’huile de Coco est efficace contre les démangeaisons, rougeurs et autres piqures d’insectes. On l’utilise aussi après une exposition au soleil, pour se rafraîchir et dorer en douceur grâce à son pouvoir satinant. En usage quotidien, elle nourrit les parties les plus sèches de la peau et prévient des rides. L’huile de Coco fortifie le cheveu et le rend brillant. Enfin, son effet antipelliculaire permet de garder un cuir chevelu sain.

Autre usage cosmétique, la poudre de coques de Noix de Coco broyée a un pouvoir exfoliant. La douceur de ses grains permet un nettoyage de la peau en profondeur et active la micro-circulation.

Incontournable de Madagascar, il va de soi que la Noix de Coco soit un incontournable de notre gamme !

Découvrez le Gel douche exfoliant au Gotu Kola de Madagascar qui renferme des vertus de la Noix de Coco.

NB : ces informations issues d’ouvrages et de sites internet de référence sont données à titre indicatif et n’engagent pas la responsabilité de Madagas’Care Cosmétiques quant à l’usage qui en est fait.