Pour son Amour pour l’Ile et pour la France elle créé Korosol…

Présente-toi, quel est ton parcours ?

47 ans, franco-malgache, comme Joséphine Baker j’ai deux amours la France et Madagascar entre lesquels je partage ma vie personnelle et professionnelle depuis plus de 10 ans. De formation management et marketing, j’ai un parcours multidisciplinaire en France, Océan Indien et Afrique dans les secteurs Conseil aux entreprises, Solidarité internationale et Entreprenariat social. J’ai toujours eu en tête le projet de faire connaître au monde la grande richesse en ressources naturelles et en talents créatifs de mon île au-delà de la grande pauvreté trop souvent représentée. Alors fin 2016, riche de mes expériences et convaincue que l’artisanat contemporain peut être un modèle entrepreneurial de développement durable, j’ai fondé KORÕSOL.

Peux-tu nous parler du concept de KOROSOL ?

L’objet de KORÕSOL est de promouvoir et de diffuser à l’international la nouvelle génération de créateurs artisans entrepreneurs de Madagascar et sa diaspora qui contribuent activement à leur niveau au développement durable de la grande île. Il s’agit d’offrir à une sélection de marques contemporaines une visibilité large, une vitrine commerciale et un accompagnement personnalisé dans leur projet de développement en France et à l’étranger. Et aussi de proposer à une clientèle exigeante des produits de qualité, authentiques, originaux qui racontent une histoire. KORÕSOL, c’est donc un concept global et multicanal avec des boutiques itinérantes et éphémères, un e-shop, un blog, un showroom et des services dédiés.

Comment sélectionnes-tu les marques que tu distribues ?

C’est d’abord un coup de cœur pour la marque et ses produits qui allient qualité, artisanat, modernité et démarche éco-socio-responsable. C’est ensuite une belle rencontre humaine avec le créateur/artisan/entrepreneur qui partage les valeurs de KORÕSOL autour de l’authenticité, l’interculturalité, la solidarité, l’éthique. Et enfin l’envie de construire un partenariat durable basé sur la confiance, la simplicité et la transparence.

Pour toi, l’éthique c’est quoi ?

Pour moi, c’est d’abord une prise de conscience que notre activité a un impact sur notre environnement que ce soit au niveau écologique, social et/ ou économique. Si nous voulons que cet impact soit positif, il nous faut adopter une démarche en cohérence – c’est-à-dire responsable, transparente, équitable - dans notre façon de créer, produire, distribuer. Pour une marque, cela se traduit par des engagements concrets qui peuvent être environnementaux à l’image de Madagas’care avec son engagement « 1 produit acheté =1 arbre planté » pour lutter contre la déforestation, véritable fléau à Madagascar. Pour KORÕSOL, c’est soutenir financièrement des associations qui ont des projets socio-éducatifs à Madagascar.

Pour toi, ça veut dire quoi « être une Mada’Star » ?

Appartenir à la communauté de Madagas’care et être ambassadrice de la marque en tant qu’utilisatrice des produits parce que je suis fan des valeurs que véhiculent la marque.

Maintenant que tu es une Mada'Star convaincue et engagée évidemment, veux-tu bien nous partager un secret de beauté malgache 😉 ?

J’ai les cheveux longs, très secs avec les pointes qui s’abiment facilement. Pour les hydrater et les réparer, je fais chaque semaine un masque avec de l’huile d’ylang ylang reconnue pour apporter force et brillance aux cheveux.
Ma recette : mélanger 2 c.à.s. de miel liquide, 2 c.à.s. d’huile d’avocat, 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang. Appliquer sur toute la chevelure et laisser poser pendant au moins 1 heure. Rincer. Cheveux assouplis et brillants garantis !

En images…

Retour sur cette fabuleuse rencontre...

Tout savoir sur KORÕSOL

logo-Korosol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *